Comment se défini le management de transition? 

Pour France Transition, le “Management de Transition est le recours par une organisation (privée, publique, associative) à des compétences managériales opérationnelles externes dans le but d’accomplir une mission spécifique sur une durée limitée dans le temps. Ainsi, une mission de management de transition a toujours un objectif précis, et par définition un début et une fin”

Ainsi, ce sont des professionnels qui exercent ce métier et qui se prévalent de la maîtrise de plusieurs éléments et en particulier :

  • Un savoir-faire : technique, situationnel, managérial, opérationnel
  • Un savoir-être : adaptabilité, disponibilité immédiate, compréhension rapide des enjeux, prise en compte du capital humain

France transition reprend certaines caractéristiques inhérentes au management de transition, peut importe la nature même de la mission ou encore le secteur d’activité, répertoriées comme suit: 

  • L’urgence car agir vite est primordial,
  • La complexité qui nécessite des compétences managériales et opérationnelles spécifiques,
  • Le caractère sensible de la situation afin de trouver une solution positive et efficace, 
  • L’impact managérial sur les opérations et les résultats de l’organisation.

Quant aux fonctions concernées, elles vont être essentiellement associées à un fort impact managérial et organisationnel tel que : 

  • Les membres du CODIR,  y compris le DG
  • Les fonctions « supports » : DRH, DAF, DSI, Qualité, Communication, Marketing,
  • Les fonctions opérationnelles avec les directions de sites industriels, d’établissements, de Supply-chain ou encore de directions commerciales,
  • Enfin, les directions de projets transverses ou multi-sites

Comment se caractérisent les différentes situations traitées par le management de transition? 

Le Key Point pour qu’une mission de management de transition soit conforme aux attentes clients réside dans la compréhension de la situation et du besoin exprimé par le Client. Ensuite, il existe plusieurs situations pour lesquelles une entreprise va avoir recours au management de transition. 

  • Le management relais dont le but est de remplacer rapidement un cadre dirigeant de l’organisation
  • Les projets exceptionnels avec des forts enjeux tels que la cession d’activités, l’externalisation d’un service ou encore un changement de stratégie du groupe, un accompagnement d’une entrée en bourse ou la création de sociétés et enfin la fusion et acquisition
  • L’accompagnement de la croissance permettant ainsi d’adapter la structure à la nouvelle activité ou encore redimensionner une fonction. Les missions les plus courantes sont l’implantation à l’étranger, le développement d’un nouveau produit ou encore l’adoption d’une nouvelle technologie ou d’un nouvel ERP
  • Le traitement des difficultés et des situations de crise permet à l’entreprise de passer un cap difficile comme le redéploiement, la restructuration ou la gestion de crise. 
  • Enfin, le management de la transformation avec notamment le digital, changement de business-model ou encore adaptation de la gouvernance.

Le management de transition est-il toujours la meilleure option ?

Le recours au Management de Transition nécessite obligatoirement une réflexion en amont pour éviter de perdre un temps précieux tout en facilitant la prise de décision. Il est tout d’abord important de vérifier si l’entreprise dispose de ressources adéquates en interne ou s’il est préférable d’embaucher plutôt que de faire appel à des compétences transitoires. Cette étape préalable est primordiale pour continuer ensuite le processus de validation de la solution. 

En résumé, quelle est la valeur ajoutée du management de transition par rapport aux autres options?

 Les principaux avantages du management de transition sont clairement identifiés :  

  • La rapidité d’exécution grâce à des experts du savoir-faire et savoir-être prouvé et vérifié ainsi que la disponibilité immédiate des managers
  • Une réponse totalement adaptée au besoin avec des managers opérationnels et expérimentés
  • Un impact organisationnel maîtrisé par le manager sur l’entreprise et les résultats,
  • L’apport d’un regard nouveau sur l’organisation avec une ouverture sur l’extérieur 
  • Une gestion optimale du temps grâce à une mission clairement définie, un timing accordé et un planning adapté aux objectifs,
  • Une transparence du lien avec le manager en dehors de l’organisation et des relations de pouvoir et de carrière attenante. 

Ainsi, le recours au Management de Transition est un acte managérial fort, posé par une gouvernance qui fait face à des enjeux opérationnels, stratégiques et organisationnels nécessitant une expertise et une réactivité quasi-immédiate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *